29 Apr 2019
Photo Voyage de l'or : de l'extraction au marché financier

Voyage de l'or : de l'extraction au marché financier

Voyage or

L'image qui nous vient à l'esprit en parlant de l'or est souvent celle des lingots et des pièces d'or qui s'échangent sur le marché. Mais avant de prendre ces formes, le métal jaune doit effectuer un long voyage. Tour d'horizon sur le long parcours qui s'impose à l'or avant son arrivée sur le marché financier.

L'extraction de l'or

Généralement, l'or est exploité dans les gisements à ciel ouvert. Les mines aurifères les plus exploitées se trouvent en Australie, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Jusqu'à aujourd'hui, plus de 150 000 tonnes d'or ont été extraites des entrailles de la terre.

L'extraction du métal jaune doit être réalisée par des méthodes conventionnelles. Les exploitants recourent au dynamitage pour traiter les roches très dures. L'extraction se fait avec des pelles mécaniques pour les roches molles.

Les techniques d'extraction ont évolué avec le temps. Le lavage à la battée marquait l'époque de la ruée vers l'or au 19ème siècle dans l'Ouest américain. Ensuite sont apparues d'autres méthodes plus évoluées comme l'amalgamation et la cyanuration qui se base sur la solubilité de l'or. L'utilisation de machines plus performantes a d'ailleurs permis d'augmenter le pourcentage de récupération d'or.

L'étape de l'affinage

Après l'extraction et la séparation du minerai, l'or passera entre les mains des raffineurs. Il existe deux techniques permettant de purifier l'or dont le procédé de Wohlwill et celui de Miller. Le premier permet d'atteindre une pureté jusqu'à 99,999% en électrolysant l'or. Le second fait appel à l'utilisation de chlore gazeux. Le pourcentage de purification obtenue avec cette seconde méthode est d'environ 99,95%.

L'étape de la production suit l'affinage et commence par la pesée du lingot d'or retenu. Le poids de celui-ci peut aller de 1 oz jusqu'à 1 kg. Il est intéressant de noter que c'était en Australie qu'a été découverte la plus grosse pépite d'or qui pèse environ 100 kg.

Les raffineurs utilisent un creuset et des moules pour faire fondre les lingots. Ces derniers prendront ainsi la forme du moule utilisé. Une fois refroidis, les lingots seront à nouveau pesés, puis poinçonnés avec une presse hydraulique. Emballés dans des films de protection, ils seront livrés aux commerçants de métaux précieux et aux banques.

L'or sur le marché financier

La détention de l'or physique est possible en barres, en pièces et en lingots. Il faut noter aujourd'hui l'existence de 16 pièces d'or d'investissement. Pour les lingots d'or, il faut distinguer les lingots dits minted et ceux dits cast. Une partie de l'or affiné est mise à la disposition des marchés financiers.

Quatre institutions financières situées à Londres assurent depuis l'année 1919 la cotation du métal jaune. Il s'agit de la banque Scotia, la HSBC, la Barclays et la Société générale. Courant 2015, le fixing qui est la cotation de l'or sous forme physique a été révolutionné.

Aujourd'hui, l'investissement dans l'or n'est plus réservé aux fortunés. Les particuliers peuvent aussi investir dans ce métal précieux grâce à l'or d'investissement. Les pièces bullion et les lingotins constituent un bon placement sur le long terme. L'achat de ces pièces devient plus facile auprès des courtiers comme AuCoffre, une plateforme dédiée à l'achat d'or physique sur internet. Pour la garde en coffres sécurisés de l'or, AuCoffre propose à ses clients 3 localisations de coffres dont la France, la Belgique et la Suisse.